Actualités

bannière atelier de la categorie
Actualités Pas de commentaires
Certaines personnes ne souhaitent pas passer leur permis de conduire. D’autres, pour des raisons légales, ne peuvent y accéder. Pour pouvoir se déplacer, il leur reste la solution de la voiture sans permis. Elle a l’avantage de pouvoir être conduite dès 14 ans et d’être plus sécurisante qu’un deux roues. Pour en devenir l’heureux propriétaire, il est possible de s’orienter vers le marché de l’occasion. Ce dernier a explosé ces dernières années. On y trouve facilement des offres intéressantes. Cependant, comme pour l’achat d’une voiture classique, il est indispensable de savoir vers quel véhicule s’orienter et d’en vérifier consciencieusement l’état. Voici quelques conseils.

Voiture sans permis d’occasion : quel est le marché actuel

Avant toute chose et comme pour l’achat d’une voiture classique, il est conseillé de se renseigner sur l’état du marché actuel. « Quelles sont les marques de voitures sans permis de conduire les plus vendues ? Quelles sont les valeurs sûres ? », sont des questions à se poser. Le leader du marché de la voiture sans permis reste le groupe Ligier.
L’Aixam Minauto Access est actuellement la moins cher du marché. La Bellier B8 a des courbes sympathiques, inspirées de la Fiat 500 et existe en version cabriolet. La Casalini M20 a des finitions plus luxueuses que l’ensemble des voitures sans permis mais le prix est également plus élevé. La Microcar M.Go possède le meilleur rapport qualité/prix et est, de fait, la voiture sans permis la plus vendue ces dernières années.

Voiture sans permis d’occasion : vérifier l’état général du véhicule

Que l’achat se fasse auprès d’un concessionnaire ou d’un particulier, il est indispensable de vérifier l’état général du véhicule. Carrosserie , peinture, pare-brise, vitres, rétroviseurs, phares, clignotants, tableau de bord, voyants, banquettes, sièges, accessoires intérieurs : tous ces éléments doivent être contrôlés. S’ils ne sont pas conformes à la description communiquée par le vendeur, il ne faut pas hésiter à négocier le prix d’achat de la voiture.
Si la peinture est neuve, il faut vérifier que cela ne cache pas un accident et un passage au marbre.
Les vitres doivent se baisser et se lever facilement, sans à-coup et se coller aux jointures.
Sur un même essieu, les pneus doivent être de marque et de taille identique. Il faut penser à vérifier leur niveau d’usure. Le kilométrage a son importance, il ne doit pas être inférieur à celui inscrit sur l’étiquette de la dernière vidange.
Si la voiture possède des housses, il faut les retirer pour vérifier l’état du tissus en dessous. De même, il faut soulever les tapis de sol pour vérifier qu’il n’y a pas de trace d’humidité qui révélerait un éventuel problème d’étanchéité.
Il faut penser également à vérifier le bon fonctionnement de toutes les commandes de bord et de la climatisation.
Au niveau du moteur, il faut contrôler l’absence de fuite d’huile.
Il est important de vérifier également que la bride du moteur n’a pas été enlevée. Cela permet au véhicule d’aller au-delà de la vitesse autorisée mais c’est une infraction.
Si l’achat du véhicule d’occasion se fait chez un concessionnaire, il ne devrait pas, en principe, y avoir de mauvaise surprise.

Voiture sans permis d’occasion : vérifier le carnet d’entretien

Les voitures sans permis s’usent généralement plus vite que les voitures classiques. Il est préférable de porter son choix vers une voiture ayant moins de 10 ans. Cependant, certains vendeurs ont très bien pu entretenir leur véhicule à la perfection. Pour les voitures de plus de 10 ans, il est conseillé de vérifier les réparations effectuées et les pièces changées.
Aussi important que l’âge, le kilométrage doit être contrôlé. Une voiture sans permis bien entretenue pourra réaliser antre 80 000 et 100 000 km. Pour une voiture d’occasion il est préférable d’opter pour un véhicule ayant environ 20 000 km.
Pour savoir si les révisions ont bien été effectuées aux périodes conseillées par le constructeur, il faut se reporter au carnet d’entretien. Les contrôles basiques y sont reportés ainsi que le remplacement de pièces. En l’absence de carnet d’entretien, la méfiance est de mise. Le carnet de bord est également indispensable pour connaître les fonctionnalités de la voiture.